Récit de l’assassinat de Martin Paul Samba

Récit de l’assassinat de Martin Paul Samba

Récit de l’assassinat de Martin Paul Samba

De son vrai nom Mebenga M’Ebono, Martin Paul Samba a été fusillé par les allemands le 08 août 1914 à Ebolowa dans la province du Sud. Revenu au Cameroun en 1895 après ses études d’officier en Allemagne avec le grade de capitaine dans l’administration allemande. Il va par la suite se révolter contre les pratiques de l’administration allemande du Cameroun.

Il quitte l’armée allemande, acquiert les armes et organise un maquis en pays Boulou. A la déclaration de la guerre entre l’Allemagne et la France, Martin Paul Samba cherche à entrer en contact avec les troupes françaises basées à Brazaville en république du Congo et avec les Anglais installés au Nigéria. Malheureusement pour Mebenga M’Ebono, sa lettre va tomber entre les mains d’un officier allemand. Martin Paul Samba est arrêté, condamné pour haute trahison et fusillé à la veille de l’éclatement de la première guerre mondiale le 08 août 1914.

Né en 1874 à Metundu Engong, non loin d’Ebolowa, Martin Paul Samba n’a pas connu son père. Sa mère mourût après son accouchement et il fut élevé par l’épouse de son oncle paternel, Ada Mbo. A l’arrivée des explorateurs allemands, le lieutenant Kund notamment, le jeune Martin Paul Samba est choisi comme guide de ce dernier. C’est ainsi que commence sa collaboration avec les allemands jusqu’à la rupture.

A Grand Batanga, le chef Madola, accusé d’avoir envoyer une pirogue contacter un bateau ennemi en mer, est déporté et exécuté à son tour.

Dans le Nord Cameroun, quelques jours plus tard, les lamibé de Kalfu et de Mindif et cinq dignitaires de Maroua sont également tués.

Laisser un commentaire